Transmetole

Vincent Arondel
UMR 5200 Laboratoire de Biogenèse Membranaire INRA

Pascal Durrens / David Sherman
INRIA/LaBRI UMR5800, EPC Magnome

 

L’objectif du projet est de faire produire par un organe végétal la quantité d’huile la plus élevée possible. Il se situe donc dans l’axe 2 : « Biodiversité et ingénierie métabolique ». Récemment, la surexpression de 2-3 enzymes/facteurs clés a permis d’obtenir jusqu’à 15% d’huile (par rapport à la masse sèche) dans les feuilles des plantes transformées. L’originalité de notre projet sera de sur-exprimer un nombre beaucoup plus élevé de transgènes (15-20 environ). Ceci est rendu possible par la nouvelle technologie de clonage GoldenGate et les modules appropriés récemment mis au point pour les plantes. Pour ce projet exploratoire, nous utiliserons le système simple d’expression transitoire dans des feuilles de tabac. Le choix des gènes apportés au système sera basé sur les données de la littérature et sur une étude transcriptomique comparative concernant la synthèse de l’huile dans le mésocarpe du fruit de palmier à huile. Ce tissu, le plus riche en huile connu chez les plantes, en contient deux fois plus que la graine de colza. Dans un premier temps, nous obtiendrons un jeu correct de modèles de gènes du palmier à huile, en nous basant sur les données du génome, les transcriptomes déjà disponibles (environ 300 millions de séquences) et un jeu de transcriptomes illumina (>300 millions de séquences) que nous avons déjà obtenu spécialement pour ce projet. L’étude transcriptomique comparative sera alors affinée en utilisant ces nouveaux modèles de gènes et nous sélectionnerons 20-30 ADNc candidats qui seront clonés dans des vecteurs appropriés. Plusieurs combinaisons de 10-20 gènes différents seront alors exprimées de façon transitoire chez le tabac via Agrobacterium. L’efficacité de la sur-expression sera contrôlée et l’huile produite dans les feuilles sera quantifiée.

Category
Nominees 2016-2017